cafedu crowdfunding-afp_fichage-des-supporters

C’est le meilleur début de Ligue 1 pour le PSG depuis 1959, mais sans compter sur le penalty qui va lui être infligé par ses propres supporters…

L’ADAJIS (Association de défense et d’assistance juridique des intérêts des supporters), annonce dernièrement, le lancement d’une campagne de crowdfunding afin de lever des fonds pour de poursuivre en justice le PSG. Le challenge de l’ADAJIS serait de réunir au moins 15 000 euros pour pouvoir payer les procédures d’huissier et les avocats.

Le PSG sous les projecteurs de la justice!

Le PSG sous les projecteurs de la justice!

Le PSG sous les projecteurs de la justice!

Se faire traîner en justice par les propres supporters de son club, surprenante situation qui risque d’arriver au PSG !

Malgré d’excellents résultats du PSG remportés en Ligue 1 ces derniers temps, les relations entre une partie des supporters et  le Paris Saint-Germain ne sont pas au beau fixe.

Ceux-ci reprochent au PSG la constitution d’une liste noire « interdite » de supporters bannis abusivement du Parc des Princes ainsi que l’annulation en toute illégalité d’un certain nombre de places achetées.

 

On est de petits citoyens avec des petits moyens face à une grosse machine!

On est de petits citoyens avec des petits moyens face à une grosse machine, résume James, porte-parole de l’ADAJIS

Depuis 2011 et le rachat du club parisien par les Qatariens, l’affrontement judiciaire entre les dirigeants et une partie des supporters a été incessant. Au début du mois d’août, ces supporters avaient même déjà remporté une bataille juridique en obtenant l’interdiction du fichage des supporters jugés indésirables par le club. La mauvaise entente entre le PSG et une partie de ses supporters risque de s’envenimer puisque les supporters parisiens souhaitent traîner le PSG en justice.

Le Conseil d'Etat a suspendu provisoirement mercredi la mise en oeuvre du fichier "Stade" autorisant le traitement automatisé de données personnelles de supporters sportifs contre lequel plusieurs associations avaient déposé un recours./Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Photo d’archives/REUTERS/Christian Hartmann

La récente décision du Conseil d’État de suspendre en urgence la mise en œuvre du fichier STADE, créé par un arrêté du ministère de l’Intérieur. Ce fichier automatisé qui avait pour but de collecter des données, pour aider le club de la capitale à trier ses supporters, mais les juges de la Haute Cour ont estimé qu’il y avait « un doute sérieux sur sa légalité

Les enquêteurs de la Commission ont découvert qu’une mesure administrative ou judiciaire entraînait « systématiquement, à l’issue de cette mesure d’interdiction une prolongation de l’exclusion de la personne concernée pour une durée aléatoire et librement fixée par le PSG Football ». Et toujours au moins équivalente à celle de la durée de l’interdiction de stade. Une pratique illégale selon la CNIL qui ne manque pas de rappeler que « la sanction des comportements pénalement répréhensibles et le maintien de l’ordre public sont des attributions souveraines qui relèvent de la compétence exclusive des pouvoirs publics et des juridictions ». Une disposition que le PSG semble ignorer avec une certaine constance ces dernières années.

Source : http://www.sofoot.com/suporters-la-cnil-epingle-de-nouveau-le-psg-202707.html

Julien Zanatta, cofondateur de la plateforme de crowdfunding WeJustice explique:

Nous voulions une première cause très symbolique. Ici, c’est le pot de fer contre les pots de terre.

  • Fichage des supporteurs indésirables, prolongations unilatérales d’interdictions de stade,
  • annulations injustifiées de billets: depuis le rachat du club parisien en 2011 par le Qatar,

La liste des griefs des supporteurs parisiens envers leur direction est longue, et la guerre judiciaire fait rage. « Chaque procédure nous coûte en moyenne 1500 euros », assure James.

cafeducrowdfunding-indiego-rabiotEn réponse a cette initiative, le PSG lance a son tour une campagne de crowdfunding sur Indiegogo, auprès du public, d’une tout autre nature, pour intégrer l’illustre Rabiot avec des prétentions salariales a faire rougir un poisson rouge; 1,5 milliard annuel.

C’est plus que du rab!!! Non vous ne rêvez pas.

Aux vues des pantagruéliques salaires attribués a son équipe et le budget incroyable du club parisien, le PSG va-t-il se faire intimider par cette procédure ?

Il faudra attendre quelques jours, l’audience concernant la requête en annulation contre le traitement « STADE » autorisant le fichage des supporter se tiendra le 4 septembre.